Compte-rendu de mandat – Septembre 2017

Publié le Publié dans Travail parlementaire

Madame, Monsieur,

Ce mois de septembre fut celui de la première rentrée scolaire marquée par une grande promesse d’Emmanuel Macron que beaucoup annonçaient impossible à tenir. Jean-Michel Blanquer a réussi, dans les zones d’éducation prioritaires à diminuer par deux les effectifs des classes de CP.

Je retiens une image forte, celle du Président de la République signant le 22 septembre les cinq ordonnances pour lesquelles nous avions travaillé tout le mois de juillet à l’adoption du projet de loi d’habilitation. Le travail titanesque de concertation avec les partenaires sociaux engagé en amont par le gouvernement, sous l’impulsion du Premier ministre et de Muriel Pénicaud a abouti. En dépit d’une tentative de contestation par la rue, un dialogue social responsable et constructif pourra enfin se tisser dans notre pays. Comme nous l’avions promis, le pragmatisme et l’efficacité prévalent sur les postures idéologiques. Le dialogue social se renforce dans toutes les entreprises, notamment les TPE et PME dans lesquelles il était trop souvent absent (relire une tribune dans Libération que j’ai co-signée avec un collectif de députés @LaREM et voir mon interview au Salon des Comités d’entreprises)

Sous l’impulsion de Richard Ferrand, le Groupe se soude et s’organise, notamment après un séminaire de deux jours à Aubervilliers très productif. Nous avons appris à mieux nous connaître dans des exercices de « Team Building » inhabituels en politique, et pourtant très efficaces. Notre organisation se structure pour pouvoir au mieux, faire valoir notre nouvelle approche En Marche ! en Commissions et dans l’hémicycle.

Lors d’une courte session extraordinaire, du 25 au 30 septembre nous avons étudié en deuxième lecture, le projet de loi de Sécurité intérieure et de lutte contre le terrorisme. Le texte porté par Gérard Collomb permet, comme s’y était engagé Emmanuel Macron, de sortir de l’Etat d’urgence permanent. Il donne dans le droit ordinaire à nos forces de sécurité et de défense, des moyens accrus pour lutter contre les menaces terroristes. Un équilibre indispensable a été trouvé entre efficacité et protection de nos Libertés.

Cette semaine, c’est une séquence budgétaire qui s’est ouverte et qui nous mènera jusqu’à la fin de l’année, avec la présentation du projet de loi de finances (#PLF2018) par Bruno Le Maire et Gérald Darmanin, puis le Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (#PLFSS2018) par Agnès Buzyn. Le PLF 2018 est disponible ici. Je vois dans ce PLF 2018 celui des promesses tenues avec la sincérité des prévisions, une stricte maîtrise des dépenses publiques, la relance d’une stratégie et d’une dynamique économique. C’est aussi un budget qui inscrit dans un cadre décennal et stratégique, une hausse du pouvoir d’achat et ce en maintenant l’engagement difficile et courageux d’une hausse de la CSG (le Livret #PouvoirDAchat du gouvernement).

Je continue par ailleurs les entretiens et les rencontres pour aider le gouvernement et la ministre Muriel Pénicaud à réussir, à l’échéance du printemps prochain, la grande réforme de la formation professionnelle et de l’apprentissage « seule façon de gagner la bataille contre le chômage » (relire ma Tribune sur Huffington Post). Au sein de la Commission des Affaires sociales, nous avons constitué un groupe de députés LaREM intitulé « vie professionnelle » et travaillons à la réussite de cette réforme.

Je vous dois un mot sur mes engagements dans les groupes parlementaires d’amitié.

Vous connaissez mon engagement européen. Le discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne est une initiative de la France qui marque une nouvelle étape de l’histoire de la construction européenne. C’est autour de la France et de l’Allemagne que cette Europe se construira. L’affirmation de Konrad Adenauer lorsqu’il noua une relation nouvelle avec de Gaulle et avec la France, est plus que jamais vraie aujourd’hui : d’une véritable et continuelle entente entre nos deux pays dépend l’avenir de l’Europe toute entière. J’assurerai la fonction de vice-président du groupe d’amitié France-Allemagne, et je m’attacherai à prendre des initiatives concrètes pour faire vivre notre amitié, notre histoire, et nos intérêts économiques communs. Comme je m’y étais engagé durant la campagne je siège également au sein des groupes d’amitié France-Israël et France-Arménie.

J’ai continué à travailler sur les sujets liés à l’attractivité du cœur de la capitale, comme je m’y étais engagé durant la campagne.

Suite à notre interpellation cet été sur la problématique des locations de meublés à courte durée (notre Tribune sur lefigaro.fr) dans le centre de Paris avec Pacôme Rupin et Elise Fajgeles, nous avons eu des réunions de travail avec les principaux acteurs du secteur et leurs représentants. Nous avons notamment eu une réunion de plus de deux heures avec ceux d’AirBnB pour chercher des solutions pragmatiques afin d’atténuer l’impact sur les prix de l’immobilier et réduire l’ensemble des nuisances au Centre de Paris. Nous avons adressé une Question écrite aux ministres Mounir Mahjoubi et Julien Denormandie. C’est un sujet sur lequel nous continuerons de travailler pour trouver les meilleures dispositions, éventuellement législatives.

Avec le Président de la Chambre des Notaires de France, mais aussi ma visite de la société Alan, je suis allé à la rencontre des innovations liées au numérique. J’étais fier d’être au Conservatoire national des Arts et Métiers, quand Edouard Philippe et Mounir Mahjoubi ont confié à mon ami député et mathématicien Cédric Villani une mission stratégique sur le numérique. J’ai alors eu le sentiment que notre promesse de compétence et d’expertise portée par les députés En Marche ! derrière Emmanuel Macron s’incarnait pleinement.

Les prochains mois seront déterminants, et je vais avoir besoin de vos remontées et de vos expériences sur tous les sujets abordés. Continuez de m’interpeller, de me faire part de vos désaccords, de vos vécus, de vos attentes, de vos doutes. Nous sommes mobilisés avec mon équipe parlementaire pour réussir la promesse de La République En Marche ! de transformation du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *