Mon communiqué Airbnb avec Elise Fajgeles et Pacôme Rupin

Publié le Publié dans Presse, Travail parlementaire

 

Plateforme de location de Meublés :

La concertation avec AirBnB commence à porter ses fruits

 

Les députés La République En Marche ! du centre de Paris, Elise Fajgeles, Sylvain Maillard et Pacôme Rupin se félicitent des annonces faites par AirBnB ce matin, qui démontrent qu’il est possible d’avancer de manière constructive et sans dogmatisme sur des questions de société qui touchent au quotidien des Parisiens.

Députés des 4 premiers arrondissements de Paris, nous avons entamé un dialogue avec les plateformes de location de meublés à courte durée suite à une prise de position dans le Figaro cet été. Nos arrondissements du cœur de Paris, sont frappés de plein fouet par ce phénomène de la société numérique, qui si l’on n’y faisait rien, pourrait transformer Paris en Venise.

AirBnB annonce ce matin la mise en place dès janvier prochain d’un compteur visible sur chaque annonce des 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements de Paris, et qui bloquera à 120 le nombre de nuitées de location de ces appartements. La société annonce par ailleurs qu’elle collectera la taxe de séjour, et transmettra les données fiscales liées aux locations concernées.

Cette limitation à 120 nuitées instaurée par le leader du marché, si elle est une avancée, doit pour être pleinement efficace s’étendre à l’ensemble des plateformes de location de meublés touristiques et ne peut se limiter aux 4 premiers arrondissements de Paris.

Nous continuons à travailler avec les acteurs concernés – habitants, élus locaux, entreprises – et le gouvernement pour finaliser une régulation plus efficace et plus juste du marché de la location touristique pour le cœur de Paris. Nous espérons que cette solution pourra constituer la base de travail pour les autres arrondissements de la capitale.

Une réflexion au sujet de « Mon communiqué Airbnb avec Elise Fajgeles et Pacôme Rupin »

  1. Monsieur le Député,
    Cher Sylvain Maillard
    Bravo pour cette avancée collective. Nous touchons là la politique de la cité via le Voisinage (cf le travail du groupe de socio de Chicago et celui d’Hélène L’Heuillet )
    Maintenant que le seuil de 120 j est atteint, il y a une bonne convergence des seuils et de la volonté d’équilibre. Je suis convaincu que désormais plutôt (ou avant) que de restreindre ces activités économiques il conviendrait de travailler le lien social de la proximité dans tous ses aspects et tant à Paris qu’ailleurs -d’autant que le Programme National des Secteurs Sauvegardés pourrait se mettre en place- .
    Les questions des SDF, de l’économie numérique, des services à la personne, des migrants, de la sécurité sont liées à ce lien de « voisinage ». Voici une note sur ce sujet qui me semble utile à la discussion…
    Bien amicalement TJP
    La note (3 pages avec les refs) est ici : http://lepontneuf.eklablog.com/limiter-les-locations-saisonnieres-a-120-jours-une-exception-parisienn-a132649780

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *