Travail parlementaire

Compte rendu de mandat – décembre 2017

Sylvain Maillard – La Lettre du député – Décembre 2017

Madame, Monsieur,

La session parlementaire s’est interrompue durant le temps des fêtes de fin d’année, un moment « suspendu » pour retrouver nos proches, nos amis et notre famille. C’est aussi le moment de vous faire un point sur mon travail parlementaire de ces six premiers mois de mandat. Je suis fier de participer à une majorité qui a tant siégé, travaillé et transformé le pays. Depuis juin : nous avons siégé 153 séances, réparties sur 76 jours avec 68 textes adoptés, dont 36 définitivement. Comme le dit si bien Emmanuel Macron nous pouvons « changer les choses en profondeur si nous décidons d’y mettre beaucoup d’intensité ». En 2018 nous allons continuer un travail intensif à un rythme soutenu pour faire avancer notre pays sur des réformes profondes et ambitieuses comme l’apprentissage, la formation professionnelle, l’assurance chômage ou encore les retraites… Nous devons agir vite pour obtenir des résultats visibles et incontestables !

Nous avons adopté un PLF et un PLFSS 2018 aux hypothèses réalistes et inscrits dans une trajectoire budgétaire programmée et stable de 5 ans ! C’est un budget de transformation au service du pouvoir d’achat de nos concitoyens, notamment grâce à la suppression progressive de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020, la revalorisation de l’allocation adulte handicapé et du minimum vieillesse, la transformation du CICE en baisse pérenne de charges,… C’est un budget qui « en même temps » libère l’énergie des entreprises et redresse les comptes publics !

La baisse des cotisations sociales des actifs en contrepartie de la hausse de la CSG va apporter un gain de pouvoir d’achat pour les salariés et 75 % des indépendants. Pour une personne au SMIC, cette mesure représentera un gain annuel de 132 euros en 2018, puis de 263 euros à partir de 2019.

Nous allons poursuivre la transformation du pays afin de protéger les plus fragiles « et en même temps » libérer le dynamisme et l’efficacité de nos entreprises.

Le 16 décembre ont eu lieu à la Salle Victor Hugo de l’Assemblée, les premiers Etats généraux du Handicap organisés par l’Association pour la prise en compte du Handicap dans les politiques publiques et privées (APHPP). Nous avons aidé l’association à organiser cette journée et j’ai participé, à une table ronde sur « l’intégration du handicap dans l’entreprise. Je veillerai à ce que la réforme de la formation professionnelle permette une meilleure inclusion dans la vie économique, des personnes en situation de handicap. « Il faut accompagner les TPE/PME pour montrer que le handicap est source de richesse dans l’entreprise, il y a des initiatives valorisantes comme l’exemple de Zenika, entreprise innovante, dans le 9ème arrondissement de ma circonscription ». Membre honoraire du Lions Club de Paris-Saint-Georges #Paris9, je me suis associé au programme « cannes blanches électroniques » pour aider les non-voyants au quotidien.

Aux côtés d’Alexis Govciyan, 1er adjoint à la mairie du IXème arrondissement de Paris et de sa Maire Delphine Burkli, j’ai rencontré Guillaume Gomez, à l’occasion de la sortie de son livre « Cuisine, Leçons en pas à pas ». Guillaume Gomez a été le plus jeune Meilleur Ouvrier de France, puis le Chef des Cuisines du Palais l’Élysée…. A l’Assemblée nationale avec Florence Granjus, député des Yvelines, nous avons demandé à chaque parlementaire de la République en Marche ! de chercher dans sa circonscription un « ambassadeur de l’apprentissage », c’est-à-dire quelqu’un qui a été apprenti, et qui a une réussite professionnelle extraordinaire. Je suis très fier de vous annoncer que Guillaume Gomez a accepté d’être l’Ambassadeur de l’Apprentissage pour la 1ère circonscription de Paris.

Après avoir interrogé en novembre le Défenseur des Droits, Jacques Toubon, sur la situation de l’emploi dans les prisons, je me suis rendu ce mois-ci au ministère de la Justice (Porte d’Aubervilliers à Paris) pour une réunion de travail avec le sous-directeur mission de la Direction de l’Administration pénitentiaire, en charge de l’emploi, de la formation professionnelle des détenus. C’est à Nicole Belloubet, garde des Sceaux ministre de la Justice que j’ai posé ma première question au gouvernement. Je souhaite que la formation professionnelle des détenus fasse partie des priorités du gouvernement lors de la réforme, ils sont les populations les plus éloignées de l’emploi : il faut leur redonner un horizon par une formation.

Comme député de la 1ère circonscription de Paris, je reste engagé sur le terrain. À l’occasion de l’anniversaire de la Grande Marche, avec ma collègue parlementaire, Céline Calvez et les adhérents de nos circonscriptions, nous sommes allés sur le parvis de Saint-Lazare à la rencontre des Français pour recueillir leurs avis et échanger sur le #GrandParis. Il est de notre responsabilité de construire notre projet localement sur la circonscription, en cohérence et en équipe avec Olivier Ponsoye référent du 1er et 2e arrondissements, Charles Feld référent pour les 8ème et 9ème arrondissements ainsi que l’ensemble des militants et sympathisants. Vous pouvez compter sur ma détermination pour y œuvrer inlassablement !

En attendant de vous retrouver l’année prochaine, je vous souhaite à toutes et à tous d’excellentes fêtes de fin d’année.

Bien cordialement,

Une réflexion au sujet de « Compte rendu de mandat – décembre 2017 »

  1. Bravo pour votre engagement citoyen politique et médiatique sur des sujets souvent difficiles à défendre. Merci pour tout et meilleurs voeux. Pour 2018 on compte sur vous avec confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *