Europe

La lettre du député mai 2018

Madame, Monsieur,

Le cœur de Paris a été une fois de plus la cible d’un attentat terroriste le 12 mai dernier. Je tiens à nouveau à rendre hommage à Ronand Gosnet qui a perdu la vie et exprimer mes pensées affectueuses à ses proches, ainsi qu’aux quatre autres blessés qui souffrent encore actuellement dans leur chair.

 

Ce mois de mai a été intensif avec la préparation sur la loi ELAN et son article 51 de la location courte durée (dit AirBnb) et puis bien sûr le Projet de loi pour la Liberté de choisir son avenir professionnel et tout particulièrement les volets formation professionnelle et apprentissage dont je suis le responsable de texte pour la majorité.

 

Comme chaque année, le 8 mai a été l’occasion de commémorer la fin de la seconde guerre et ses atrocités. « Le souvenir ! C’est non pas seulement un pieux hommage rendu aux morts, mais un ferment toujours à l’œuvre dans les actions des vivants ». – Charles de Gaulle. Ainsi, je me suis rendu devant chaque monuments aux morts des mairies des 1er, 2e, 8e et 9e arrondissements de Paris.

 

Le samedi 12 mai après-midi, je suis allé à la rencontre des commerçants et artisans de l’avenue Trudaine et de la rue des Martyrs. Nous avons échangé autour de l’attractivité économique du quartier, de l’organisation de la propreté, des projets de voirie et de l’aménagement des pistes cyclables.

 

Suite à l’attentat terroriste survenu le samedi 12 mai, dans le 2ème arrondissement, j’ai interrogé le ministre d’Etat, ministre de l’intérieur Gérard Collomb lors des questions aux gouvernements afin de rendre hommage aux victimes et blessés de cette lâche attaque ainsi qu’aux policiers qui sont intervenus sous l’autorité de madame la commissaire Muriel Saubry. J’ai également demandé au ministre quels seront les moyens supplémentaires mis en œuvre pour lutter contre le terrorisme.

 

Le jeudi 17 mai, j’ai eu l’honneur de dialoguer avec le Président Valéry Giscard d’Estaing lors d’une réunion publique organisée à l’initiative du Mouvement Européen de France et de la Société d’Encouragement pour l’Industrie. Nous avons échangé sur l’Union démocratique européenne. Notre discussion a porté également sur la construction européenne, sur l’Europe de la défense, la coopération économique ou encore les enjeux de demain afin d’imaginer une Europe plus forte, plus autonome, plus coopérative et surtout politiquement unie. Fort de son expérience et son attachement à l’Europe, le Président Valéry Giscard d’Estaing a su éclairer le public et répondre à nos questions.

 

Aussi, je me suis rendu le 18 mai, à l’invitation des députés Marie-Christine Verdier-Jouclas, Philippe Folliot et Jean Terlier, à Albi pour parler aux Tarnais de la réforme que nous allons porter afin de faire de la voie professionnelle un parcours de réussite et d’excellence !

 

Les deux dernières semaines de mai furent un véritable « marathon législatif » ! Jour et nuit, nous avons étudié, en commission des affaires sociales, plus de 1230 amendements concernant le Projet de loi pour la Liberté de choisir son avenir professionnel.

Ainsi, près de 300 amendements ont été adoptés par ma commission afin d’enrichir le texte.

En tant que responsable de texte du groupe LaREM, j’ai souhaité porter plusieurs amendements notamment sur le statut des apprentis mineurs dans le secteur de l’hôtellerie restauration ou encore sur le principe d’équité concernant la labellisation, la certification et la qualité pour tous les organismes de formation !

Vous pouvez également retrouver mon intervention d’hier en commission devant Muriel Pénicaud, ministre du travail. Il est en effet nécessaire de sanctuariser les fonds de la formation professionnelle pour les salariés intermittents du spectacle. Nous devons prendre en compte la spécificité de leur statut pour qu’ils puissent, eux aussi, avoir la liberté de choisir leur avenir professionnel !

Vous pouvez compter sur ma détermination et mon pragmatisme pour défendre le Projet de loi en séance publique à partir du 11 juin prochain dans l’hémicycle.

 

Bien cordialement,

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *