PresseTravail parlementaire

Un an d’action au service de la volonté de transformation du pays portée par Emmanuel Macron

Un an d’action au service de la volonté de transformation du pays portée par Emmanuel Macron

 

Il y a un an jour pour jour, les électeurs de la première circonscription de Paris m’ont fait l’honneur et la confiance de m’élire député. J’avais voulu dès la campagne électorale incarner au cœur de Paris, la promesse de renouvellement de la vie politique que portait depuis avril 2016 Emmanuel Macron. Devenu président de la République le 7 mai 2017 il a immédiatement incarné une nouvelle manière de gouverner.

Le choix d’Edouard Philippe comme Premier ministre, et la composition du gouvernement, reflète une volonté de porter au pouvoir une génération nouvelle où la compétence, l’expérience professionnelle ou privée devra l’emporter sur les accointances politiques ou la possession d’une baronnie locale.

Dès sa prise de fonction, Emmanuel Macron impose un nouveau style, direct, transparent et efficace, illustré par le fameux « make our planet great again » qui repositionne la France à son rang international et comme leader au niveau européen.

Un mois plus tard, les Français adressent un message politique clair, celui de soutenir la volonté de transformation incarnée par le président élu : c’est ainsi une vague La République En Marche ! qui déferle sur l’Assemblée nationale.

Comme près de 300 de mes collègues, une grande majorité des nouveaux parlementaires est arrivée à l’Assemblée nationale, avec une idée simple : permettre la mise en œuvre du projet de transformation profond pour lequel les Français s’étaient déplacés 4 fois en deux mois.

Nous avons dû apprendre. Si la manière de fonctionner de La République En marche ! a pu apparaître parfois baroque, il est vrai que c’est parce que nous avons choisi de casser des codes et des vieilles habitudes.

Chef d’entreprise, j’ai choisi de siéger à la Commission des Affaires sociales de notre Assemblée, car c’est là que se joue l’une des grandes réformes du premier quinquennat d’Emmanuel Macron, la triple réforme de la Formation professionnelle, de l’apprentissage et de l’assurance chômage. Je l’ai dit dès le 1er jour de mon mandat, je veux avoir été élu député pour agir et non pas pour être. C’est pourquoi je suis heureux un an après, d’être le responsable de texte pour l’apprentissage et la formation professionnelle du projet de loi pour la Liberté de choisir son avenir professionnel, qui commence a être examiné aujourd’hui dans l’Hémicycle.

La volonté de modernisation du pays portée par le gouvernement ne s’est pas démentie depuis un an, avec notamment des réformes que dans un ancien temps on aurait pensé impossibles. Après une première séquence en 2017 avec la suppression de la réserve parlementaire, l’alignement des retraites et de l’assurance chômage des députés sur le régime commun, l’adoption des ordonnances modifiant le code du travail, 2018 voit se succéder les réformes profondes : la réforme de la SNCF, la loi ELAN sur le Logement, la loi PACTE pour notre économie, et la loi sur la Liberté de choisir son avenir professionnel.

Elu du cœur de Paris, j’ai durant toute la campagne législative été interpellé sur la désertification du cœur de Paris due notamment aux plateformes de location de meublés à courte durée de type AirBnb. Un an après nous avons trouvé une solution législative avec l’article 51 de la Loi Elan portée par Jacques Mézard et Julien Denormandie, et un accord d’engagements volontaires pris par les plateformes, grâce à un long travail de concertation avec le gouvernement.

Un an après mon élection, je suis plus que jamais honoré de pouvoir apporter dans l’Hémicycle, à la Commission des Affaires sociales de l’Assemblée, et au cœur de Paris dans les 1er, 2èm, 8ème et 9ème arrondissements de Paris, ma contribution aux réformes d’Emmanuel Macron. Vous pouvez compter sur ma détermination pour continuer pendant les quatre prochaines années de mandat, à soutenir avec le même engagement la modernisation de la France.

 

Sylvain Maillard
Député de Paris
1ère circonscription (1er, 2e, 8e et 9e arrondissements )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *