Europe

La lettre du député – Juillet 2018

Madame, Monsieur,

Panthéonisation de Simone Veil, Congrès de Versailles, Victoire des Bleus, Rafle du Vel d’Hiv, Affaire Benalla,…Ce mois de juillet fut particulièrement intense, marqué par des moments d’émotions, des moments de joies mais également un sentiment de colère.

Le 9 juillet, date anniversaire du jour où, en 1789, l’Assemblée nationale issue des États généraux se reconnut un pouvoir constituant, le Président de la République a réuni l’ensemble des parlementaires aux Congrès de Versailles afin de rendre compte aux français des nombreuses réformes déjà menées, mais également pour rappeler notre cap politique jusqu’en 2022.

J’ai été comme vous profondément choqué par les images du 01 mai dernier. « Nul n’est au-dessus des lois » comme l’a rappelé Emmanuel Macron. Alexandre Benalla a commis des faits inacceptables, des actes que nous condamnons tous avec la plus grande fermeté et révélant aussi des dysfonctionnements. C’est dans ce contexte que le Procureur de Paris a ouvert une enquête préliminaire, qu’un rapport a été demandé à l’Inspection Générale de la Police Nationale (IGPN) et que deux commissions d’enquêtes parlementaires ont été constituées en moins d’une semaine. Aussi, les mots prononcés le 20 novembre 1917 par Georges Clemenceau font particulièrement échos pour moi : « Ces français ont des droits sur nous. Ils veulent qu’aucune de nos pensées ne se détourne d’eux, qu’aucun de nos actes ne leur soit étranger. Nous leur devons tout, sans aucune réserve ».

 

Le 01 juillet 2018, marquera à jamais, l’entrée dans l’histoire de Simone et d’Antoine Veil au Panthéon. Le Président de la République a ainsi rendu hommage aux diverses facettes d’une femme d’exception : « Simone Veil a bravé l’hostilité, agi en précurseur, embrassé des causes qu’on croyait perdues ». En effet, femme libre et déterminée, c’était l’icône de la lutte contre les discriminations des femmes et également une visionnaire de la construction de l’Europe. « Elle a fait la France plus grande et plus forte ! ». Ses engagements doivent nous guider, ses combats coulent dans nos veines, notre devoir est de les poursuivre !

Pour la première fois, sous le patronage de François de Rugy, Président de l’Assemblée nationale, 14 jeunes ont signé leur contrat d’engagement dans l’armée de terre à l’Hôtel de Lassay. Cet évènement a été l’occasion de permettre à ces jeunes qui s’engagent pour notre pays, de le faire dans la maison du peuple qu’est l’Assemblée nationale. Cette cérémonie est forte de symbole par la signature du contrat face à la fois à un militaire et un député représentant de la Nation. Aussi, je suis fier d’être ainsi le parrain de Mathieu Guerra dans ce symbole rempli de sens, que constitue la signature de son contrat d’engagement dans la brigade des sapeurs-pompiers de Paris.

A l’initiative des marcheurs du 16ème arrondissement de Paris, j’ai participé à une réunion publique le 09 juillet pour expliquer le projet de loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel ». Il faut revaloriser l’apprentissage et la formation professionnelle, accélérateurs de l’émancipation sociale ! L’acquisition de compétences tout au long de la vie est la meilleure des protections. Nous devons être capable de relever les défis de demain comme le développement de l’intelligence artificielle.

Le 16 juillet, après la descente des Champs-Elysées, je suis allé féliciter les Bleus aux côtés de milliers de jeunes footballeurs dans les jardins de l’Elysée.

Merci aux joueurs de l’équipe de France, à Didier Deschamps et également aux dizaines de milliers de bénévoles qui forment nos petits footballeurs toute l’année comme par exemple les jeunes parisiens du PSG. La relève est assurée ! #MerciLesBleus

Le 20 juillet, aux côtés de Sophie Cluzel, au Café Joyeux du 2ème arrondissement de Paris, nous avons échangé avec des étudiants et des entrepreneurs investis sur le handicap et l’innovation. L’innovation sociale constitue, en effet, un levier majeur pour la construction d’une société inclusive. Favoriser la formation, l’insertion professionnelle et le maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap est un marqueur de la politique que nous menons !

Je me suis engagé dès le début de mon mandat pour revaloriser la formation professionnelle et l’apprentissage. Nous adopterons, demain, dans l’hémicycle, le projet de loi « pour avoir la liberté de choisir son avenir professionnel ». Aussi, en tant que responsable de texte LaREM, je suis intervenu à la discussion générale de cette loi en 2ème lecture afin de rappeler les avancées de cette réforme copernicienne portée par Muriel Pénicaud.

Grâce à l’acquisition des compétences tout au long de sa vie, cette réforme va ainsi permettre à chacun de s’émanciper par le travail. La formation reste le meilleur bouclier social et économique contre le chômage conjoncturel et structurel de notre pays. Ainsi, avec la monétisation du compte personnel de formation, les individus auront des droits réels, l’apprentissage sera massivement développé, l’entreprise sera plus inclusive pour les personnes en situation de handicap et l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes sera enfin respectée !

Vous pouvez compter sur ma détermination pour continuer à soutenir avec le même engagement la modernisation de la France !

Bien cordialement,

Sylvain Maillard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *